vendredi 13 février 2009

La belle journée

“Finalement, on voit les types fleurir juste devant nous. On s’apprête à les serrer, mais ça part en vrille. Faut pas oublier qu’on est en pleine rue, l’après-midi, et que les mecs sont enfouraillés jusqu’aux yeux… Bref, ils nous calibrent, on les calibre, ça se met à rafaler dans tous les sens…”

Ayé, j’ai passé la journée d’hier avec le gars de la police qui devait me donner du vécu pour mon polar… Je venais pour un livre, je repars avec de quoi en faire dix. Au moins… Il m’a même mis les menottes pour me montrer comment on maîtrise un gars. Hébin ça fait vachement mal, le petit point de torsion qu’ils utilisent, juste à la jointure du poignet !

Le seul truc emmerdant, c’est que j’ai pas eu le temps de tout noter. Pourvu que je n’oublie rien… Allez, vite, au boulot !

- page 3 de 13 -