Les gars du marketing

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 25 avril 2006

Les gars du marketing #1

Un métier : le marketing.

Une mission : repousser chaque jour les limites de la connerie.

Aujourd’hui, les gars du marketing vendent du saucisson.

lesgars.jpg

D’abord, les gars du marketing sont trop forts dans leur tête. Et ils n’ont pas peur de passer pour des cons :

ideals.jpg

Aucun risque qu’ils laissent leur cousine se foutre de leur gueule parce qu’ils ont écrit “idéals”, genre “Hé, Jean-Marc, ça bosse au service marketing ? Vous êtes toujours montés comme des chevals ? Ah, les mecs, vous êtes pas banaux !”. Non. Les gars du marketing savent bien que, si l’usage a fait de “idéaux” le pluriel masculin de l’adjectif “idéal”, le grand Littré se refuse à trancher, et laisse une porte ouverte à l’option discrètement érudite qu’ils ont choisie. Les gars du marketing, c’est des puits de science (pour la virgule après le sujet, c’est autre chose. Les gars du marketing, c’est pas le genre à se coltiner les règles de ponctuation. Mais tant que la ménagère comprend, hein…).

Bon, c’est sûr “ces mini saucissons secs vous étonneront par leur texture et leur saveur”, ça manque un peu de peps. Encore un coup de Jean-Marc, qui voulait finir rapidos parce que c’était l’heure de l’apéro. Régis, lui, il était plutôt pour l’option “laissez-vous séduire par leur texture et leur saveur”. Et Bernard préférait “emporter” plutôt que “séduire”. Mais “laissez-vous emporter par leur texture et leur saveur”, ils l’avaient déjà utilisé le mois dernier à propos d’un lot de bouses de vaches vendues sous vide. Les gars du marketing, c’est des professionnels, ils n’aiment pas se répéter. Du coup, Jean-Marc a coupé court aux discussions, et ils ont débouché une bouteille.

Ca se serait bien passé, si le stagiaire ne s’était pas tout à coup réveillé. “Dites, les gars, c’est pas un peu complètement con, cette phrase ? “vous étonneront par leur texture et leur saveur”, ça ne dit absolument rien des caractéristiques du produit, c’est nul ! On pourrait écrire un truc un peu plus précis, non ?”. Alors Jean-Marc a obligé le stagiaire à en bouffer un, de mini saucisson sec. “Ah oui”, a reconnu le stagiaire. “Cette texture croquante à base de boyau collagénique qui libère une boule de graisse molle sur le palais, c’est vraiment étonnant. Et cette saveur de nitrate de potassium aussi. Au temps pour moi, les copains !”.

Après, ça s’est un peu corsé, parce que Bernard s’est rappelé qu’ils avaient oublié l’essentiel : le mode d’emploi. Vite, Jean-Marc a attrapé le stylo, et il en a rédigé un en tirant la langue :

ilsuffit.jpg

En fait, il manque la fin sur le paquet, c’est à cause du code barre qui prend toute la place. La suite que Jean-Marc avait prévue, c’était ça :

“Pour avaler un de ces étonnants mini saucissons secs, il ne vous restera plus qu’à saisir icelui entre deux ou trois doigts propres, puis porter la main à vos lèvres, ouvrir la bouche de manière à former un réceptacle, et introduire le produit derrière vos dents. Retirez prestement la main. Mastiquez ensuite pendant quelques secondes, si possible avec vos molaires (grosses dents du fond), et déglutissez. Les sucs digestifs libérés par votre estomac devraient vous permettre de digérer vos mini saucissons secs sans trop de peine. En cas de brûlures ou d’aigreurs, prenez un Rennie. La société “Les Gars du Marketing” décline toute responsabilité en cas d’ingestion du produit par des gens dépourvus de molaires (grosses dents du fond) ou de mauvaise utilisation de ce mode d’emploi”.

Comme ça n’apparaît pas sur le packaging, les gars du marketing sont un tantinet inquiets. Sans mode d’emploi digne de ce nom, la ménagère ne risque-t-elle pas, dans un moment d’égarement, de prendre son mini saucisson sec en suppositoire ? Ils en ont parlé aux gars du service juridique, qui ont commencé à faire le tour des jurisprudences, au cas où. Y aura-t-il un procès ? Le suspense reste entier.

- page 4 de 5 -