Il a vécu au XVIème siècle et fut longtemps médecin. Il a écrit dans une langue qui rebute souvent le téléspectateur de TF1, mais s’est essayé aux prophéties avec succès. Nostradamus ? Non, François Rabelais : “cette année, les aveugles ne verront que bien peu, les sourdz oyront assez mal, les muetz ne parleront guières”.