Le type arrive en coup de vent, n’accorde pas un regard aux rayons, se dirige directement vers le vendeur au gilet vert. Il a des habits qui disent “je gagne beaucoup d’argent, j’ai un poste important au service commercial de ma boîte, ça explique mon arrogance”.

Ses vêtements disent aussi qu’il a une quarantaine d’années, un compte en banque bien garni, une grosse voiture qui fait “vroum” et pas trop de complexes.

“Il me faut un bouquin de Marc Lévy”, il explique. “Et si c’était un homme, quelque chose comme ça.
- Si c’est un homme ?
- Ah oui, c’est ça. Et si c’est un homme. Je suis con : je l’avais noté sur mon papier. C’est ma fille qui vient de m’appeler sur mon portable. Elle en a besoin en urgence.
- Oui, c’est très étudié dans les collèges.
- Ah bon ? C’est un polar ou quoi ?
- Pas vraiment. Plutôt un témoignage de Primo Levi.
- Ah, c’est Primo Levi ? Pas Marc Lévy ? Ils sont deux ?”

Le vendeur a été décevant. Il n’a pas répondu “ouais, deux. Comme tes neurones”.