« Véra[1], elle pue de la bouche.
— Arrête, ce n’est pas drôle.
— Non, mais elle pue vraiment. Pas que de la bouche, de partout. Plus personne veut s’asseoir à côté d’elle. »

*

« Aujourd’hui, Jérémie a pleuré toute la journée parce qu’il voit de moins en moins.
— Jérémie, c’est ton copain qui a des lunettes énormes ?
— Oui. Sauf que ses lunettes, elle marchent plus. Je crois qu’il est train de devenir aveugle et que c’est pour ça qu’il pleure. »

*

« Colin a encore fait caca dans sa culotte.
— On en a déjà parlé. C’est une maladie qu’il a, tu sais bien. C’est pour ça qu’il porte encore des couches à sept ans.
— Oui, je sais. Sauf qu’il pue.
— Bin oui, il pue. C’est pas sa faute.
— Moi, ça va, tu m’as expliqué, mais les autres n’arrêtent pas de l’embêter.
— Qu’est-ce qu’ils lui font ?
— Ils l’attrapent derrière le préau et ils lui mettent des coups de pied dans le ventre.
— Souvent ?
— À toutes les récrés. »

*

Avant, j’aimais bien quand ils me racontaient leur journée à l’école. Maintenant, ça me déprime. Et ce n’est qu’un début : ils ne sont qu’en CE1…

Note

[1] Bien sûr, j’ai changé tous les prénoms.