Ce matin, mon zèbre de fils a voulu m’accompagner dans ma journée de travail, ambiance “les mâles de la savane se font un plan macho”, tandis que les deux filles qui partagent notre toit avaient un programme bien chargé de leur côté.

Alors on est partis à 11h30, on a loué un gros camion et j’ai fait un énorme chèque de caution (1350 €, quand même !) pour couvrir la franchise d’assurance en cas d’accident. Puis on s’est arrêtés à la poste (j’avais plein de gros colis à envoyer), on a mangé salement au McDo, on a récupéré des cartons de livres chez le brocheur et on s’en est allés livrer une partie des dits cartons chez une cliente à moi, à une heure et demie de route. Après, je devais déposer l’animal chez son arrière-grand-mère pendant une petite heure, le temps de confier mon chargement à un endroit propre et sec où je peux stocker des livres.

Sauf qu’en sortant de chez la cliente, BLANG ! J’ai explosé l’arrière de son Audi toute neuve. Les Sprinter de chez Mercedes, non seulement c’est lourd et chiant à conduire, mais surtout c’est beaucoup trop long.

Ça veut dire que je peux dire adieu à mon chèque de caution (de 1350 €, quand même).

Vu que je n’ai aucune idée de l’endroit où je vais trouver ce fric et que je n’en ai pas le premier centime, je vais encore passer une bonne grosse période bien longue et bien pourrie à stresser 24 heures sur 24 : le banquier va me faire chier, les créanciers vont me harceler, et je vais encore être obligé de travailler comme un taré pendant des semaines pour RIEN. Enfin si : pour éponger 5 secondes d’inattention.

Oui, mais il faisait beau.

Oui, mais on s’est bien marrés, dans le camion. Et puis on a passé tout ce temps à discuter tranquillement, tous les deux.

Oui, mais il m’a dit je ne sais combien de fois qu’il m’aimait, et combien il était content de ce moment rien qu’à nous.

Alors même si je sais que ce fut objectivement une journée de merde et que j’y ai perdu l’équivalent d’un rein en 5 secondes, je N’ARRIVE pas à m’enlever de la tête que, pour moi comme pour lui, ça a été une sacrée bonne journée. J’ai envie de me coller des baffes.