Hier, en fin d’après-midi, je devais faire une petite conférence devant des élus locaux, le truc avec la chemise, le veston et le manche à balai dans le fondement kivonbien, sans oublier la sempiternelle projection powerpoint (sauf que c’était du flash, on n’est pas des bêtes, quand même).

Alors après, pour se récompenser avec mes collègues, on a bu des tas de verres de ouiski et on a écouté du gros rock’n’roll très fort. J’ai tellement aimé ça que j’ai même pas regretté mon mal de crâne de ce matin.