Est-ce que c’est un truc du genre :

Bonjour, je me permets de vous contacter pour le studio du 13e arrondissement. Est-il toujours à louer ?

… ou bien :

SLT je T vu IR chez DD, T trop bonne. On s’APL ?

… ou encore :

Super nuit, j’ai joui comme jamais. On remet ça, ce soir ? Au fait, c’est quoi ton prénom ?

… à moins que ce ne soit :

Merci d’avoir eu l’honnêteté de laisser vos coordonnées sur mon pare-brise. Pourrait-on se rencontrer rapidement pour le constat à l’amiable ?

Depuis l’arrivée des iPhones et de leurs équivalents, on peut garder dans la mémoire de son téléphone plusieurs années de textos réunies en conversations. C’est fascinant, ces fragments d’échanges qui, collés bout à bout, finissent par raconter des histoires au long cours… Mais le plus beau de tout, à mon avis, c’est l’incipit.

Alors, si vous l’avez encore dans votre appareil, c’était quoi, le tout premier message entre vous et la personne qui vous a allumé (ou qui vous allume encore) des incendies dans le cœur et/ou dans le corps ?

(Vous pouvez répondre dans les commentaires. L’anonymat n’est pas un problème, il suffit d’entrer une fausse adresse mail dans le champ correspondant. Vous pouvez vous contenter de recopier le texto en question, ou bien ajouter des détails, comme vous le sentez. Si vous êtes assez nombreux à répondre, ce serait joli d’en faire un tumblr. Et si l’idée vous amuse, vous pouvez relayer cet appel en utilisant les boutons ci-dessous.)