décembre 2002

vendredi 20 décembre 2002

Mais ceci est une autre histoire

J’ai retrouvé (dans Libé je crois) une autre chute-à-collectionner usée jusqu’à la corde : “mais ceci est une autre histoire”. Bon, honnêtement, je ne dis pas que je ne m’en suis jamais servi à la fin d’un partiel de DEUG. Mais c’était il y a longtemps et il y a largement prescription. Vous avez dit cliché ? Hem… Voilà, voilà… Je fais le malin, mais j’ai 31 ans depuis hier. Et, autant l’avouer, je n’aime pas du tout ce 1 menaçant en fin de nombre. Autant le 0, signe du compte rond et de la bonhomie proverbiale du 30 ne me dérangeait pas, autant le 1 me débecte. Raide comme la justice, là, avec son bec crochu qui n’est pas sans évoquer certains aspects ludiques du pic-à-glace, il me regarde....

Lire la suite...

vendredi 27 décembre 2002

La chanson n'est plus ce qu'elle était

Joe Strummer est mort la semaine dernière. Juste avant Noël, comme ça, sans raison valable. Pour faire chier. Comme un sale punk. J’ai l’impression qu’il en a profité pour embarquer les flippers à 2 francs, le café de chez Maricot, les films de Jim Jarmusch, les interros d’allemand, les bouquins de John Fante, les concerts de Toy-Dolls au Focolex de Lisieux, l’amour sans le SIDA et tout ce qui faisait mes quinze ans. Salaud de Rosbif. Bon, d’accord, Joe Strummer est mort, mais on a toujours Axelle Red. J’avais rien contre Axelle Red. J’aime bien les Belges (et les filles, aussi), je lui trouvais un charme discret, et puis Renaud l’avait choisie pour chanter “Manhattan Kaboul”. Et j’aime...

Lire la suite...

samedi 28 décembre 2002

Y a quelqu'un ?

Plus je m’occupe de ces pages, plus je me demande ce que je fous là. D’abord, dire que je m’en occupe est très exagéré : il y a toujours une plantade dans le cadre de la section “Pierné”, et puis je n’ai pas fini de bricoler la troisième page de ladite section (impossible de me rappeler où j’ai rangé ce foutu article des Nouvelles de Pétaouchnock). Quant au grand feuilleton annoncé “Nonal Reporter”, ne rêvez pas ; il faudrait que je scanne tous mes articles depuis 1991, que je recompile ça, que je sélectionne, que je vous explique… Des heures de boulot pour accoucher des pages les plus assommantes de l’histoire du net, je sens que je vais épargner ça à mes contemporains, tiens. Une bonne...

Lire la suite...

dimanche 29 décembre 2002

Le gastéropode Lumineux

Aujourd’hui, tous les médias parlent de Raël, l’ex-journaliste sportif devenu gourou planétaire, et de l’annonce du premier clonage humain par sa société basée aux Bahamas. Jacques Chirac et Georges Bush se sont violemment indignés, le Pape a manifesté vertement son désaccord, les plus hautes autorités religieuses musulmanes ont crié à l’apprenti sorcier, et les champions du monde de manipulations génétiques se succèdent devant les micros pour dénoncer des pratiques dangereuses et inconscientes. Ce que je trouve bizarre, c’est que personne n’a encore émis l’hypothèse qu’un type qui prétend avoir été enlevé par des extra-terrestres (les Elohims, en l’occurrence) puisse ne pas toujours dire...

Lire la suite...

lundi 30 décembre 2002

Ethnologie bistrotière

30 décembre, 16h30. Très très mauvaise idée, aujourd’hui. J’ai voulu aller dans mon bistrot préféré avec mon ordinateur portable pour travailler un peu à mon polar. J’aime bien réfléchir dans les cafés, et puis surtout ça me permet d’écrire en fumant, luxe que je m’interdis à la maison pour ne pas abîmer les petits poumons tout neufs de Grands-Yeux-Clairs et de Sourires-Qui-Tuent. Résultat, je fume et je bois du café. Mais pour ce qui est d’écrire, hein… Entre France Gall à la radio, et les conversations des consommateurs des autres tables, j’ai un peu de mal à me concentrer. J’ai péniblement pondu 360 mots (d’après les statistiques de Word), et puis j’ai abandonné. Parce que sur les 360, y...

Lire la suite...