octobre 2003

samedi 25 octobre 2003

Mon idole

Comme je crois l’avoir déjà expliqué ici-même, je travaille avec un groupe de musiciens que des témoins affirment avoir entendu une fois à la radio, il y a deux ou trois ans, par une longue nuit d’insomnie. C’est vous dire si on est loin des costumes à paillettes et des banquiers souriants. Quand on a un disque à défendre, y a pas à tortiller, faut un “single”. Entendez une chanson de moins de 3mn30 qui puisse devenir un tube à la radio, un clip sur M6 et une montagne de pognon pour la maison de disques et l’éditeur. Le single, c’est la clé du succès : si les Pink Floyds débarquaient, inconnus, en 2003 avec n’importe lequel de leurs albums en dehors de The Wall, il n’y aurait pas un label...

Lire la suite...