octobre 2004

samedi 9 octobre 2004

Tout fout le camp

J’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion de l’expliquer dans ces pages : il y a une loi naturelle insoupçonnée qui stipule que toute bête vivant dans ma maison est destinée à voir son fonctionnement mental complètement bouleversé. Comme vous le savez, mes poissons rouges sont des cons, mon chien défierait Ran-Tan-Plan au concours du plus bête clebs de l’Ouest, et mon chat a commencé à perdre la tête le jour même de son arrivée. De ce point de vue, les choses s’arrangent : les deux quadrupèdes de la maisonnée commencent à devenir copains comme cochons. Ils se refilent même les bons tuyaux, les salopards : le chien explique au chat sa technique de pointe de déchiquetage des poubelles, tandis que...

Lire la suite...