septembre 2010

mercredi 8 septembre 2010

Neuf

J’ai neuf ans et je pédale à toute vitesse dans les bois. Ça m’arrive souvent ; quand on est tout seul, on pédale pour échapper au loup, pour fuir les bandits ou pour semer la Gestapo. Ça dépend des jours. Il n’est pas rare non plus que le vélo se transforme en voiture de sport, en cheval au galop, en moto, en n’importe quoi qui décoiffe. Disons que c’est fonction des circonstances, vu qu’on ne se déplace pas de la même façon selon qu’on s’appelle Robin des Bois ou qu’on est flic à Los Angeles. Les mercredis où Christophe Robert et Frédéric Varennes sont d’accord pour faire la course, on dit qu’on fait du bicross et alors ça ne rigole pas. On fonce au creux de la forêt, là où l’ombre est si...

Lire la suite...

Clothilde

Elle n’a pas changé depuis l’époque où nous faisions du théâtre ensemble, il y a vingt ans. Elle a toujours ce visage un peu trop long, ces yeux un peu trop globuleux, cette silhouette un peu trop vaporeuse. Le jour du grand tirage au sort de l’espèce humaine, Clothilde est passée à un cheveux de la case “jolie”. En guise de lot de consolation, elle a eu droit à la case “pas moche”. Pas de chance, personne ne lui a dit qu’on peut sauter d’une case à l’autre, si l’on veut ; qu’il suffit souvent d’un sourire, d’un rayon de soleil, du regard bienveillant de quelqu’un qui vous aime… Alors elle s’est résignée, on dirait. Elle a la même démarche funambule que lorsqu’elle était jeune fille. Comme...

Lire la suite...