août 2013

samedi 3 août 2013

Le cirque et le papillon — épilogue

Il est minuit dans la cuisine où je tape un mail. La porte s’ouvre sans bruit. — Papa, j’arrive pas à dormir. — Dis, tu serais pas un peu un boulet, des fois ? — Non, mais Papa… Sans rire, comment on fait ? — On fait le vide dans sa tête. Comme ça, pfffuitt. (Geste avec la main pour montrer la tête qui se vide, un peu comme un évier dont on viendrait de retirer la bonde). Et hop, on dort. Allez, tire-toi. — … — … — … — Oui, bon, ça va, hein… J’ai bien le droit de dire une connerie de temps en temps, non ? — Ça t’est déjà arrivé, de faire le vide dans ta tête ? — Non. Mais pour dormir, je me raconte une histoire. Tu te rappelles le coup du cirque et du papillon, quand tu étais petite ? — Oui....

Lire la suite...

mercredi 7 août 2013

Twitter et ma voisine

On en croise encore, de ces gens qui vous prennent de haut en pérorant tristement qu’internet, c’est la mort des relations sociales. “Les jeunes de maint’nant, ils passent tout leur temps sur leur écran, ah la la, comme c’est désolant ma pauvre dame, y a plus de chaleur humaine…” Le comble de l’absurdité, c’est quand les mêmes choisissent Facebook pour répandre leur fatalisme sur “le monde déshumanisé que nous laissons à nos pov’ zenfants”, à grands coups de dessins pleurnichards ou d’envolées lyriques avec trémolos dans le clavier. Samedi prochain, il était question que je fasse un bref aller et retour à Toulouse, à 800 kilomètres de chez moi. Pour le déplacement, j’avais trouvé le...

Lire la suite...

mardi 13 août 2013

Dix ans

Ces dix dernières années, j’ai vu entrer dans ma vie une Mémé, des copains, des râleries, des jeux, une fâcherie que je regrette toujours, une explosion thermonucléaire, la stupéfaction de découvrir que mes écrits à la con pouvaient intriguer d’autres que moi, des empoignades et des éclats de rires et, last but not least, une histoire d’amour (j’ajouterais bien un raton-laveur pour faire le compte, mais ça ne serait pas vrai). Et tout ça, c’est à Dotclear que je le dois. Alors bon anniversaire, Dotclear ! Et, surtout, un immense merci....

Lire la suite...

mercredi 14 août 2013

Double scotch

Ils ont mille façons d’être, les gens qui surgissent pour quelques secondes dans vos journées. Il y a les très beaux qui étincellent en feux d’artifices, les si discrets qu’on les découvre sans les avoir vus venir, les mystérieux dont on aimerait suivre l’intrigant sourire, les connivents qu’on reconnaît avant de les connaître… L’autre soir, j’ai vu quelqu’un faire l’entrée la plus délicate et la plus imperceptible de toute ma vie, je crois. À peine un battement d’ailes de papillon. C’était le très guindé serveur d’une belle terrasse chicos où je vais lire, parfois — parce que le café n’y est pas plus cher qu’ailleurs et que l’endroit, caché aux yeux des passants, cultive le calme et le...

Lire la suite...

mardi 20 août 2013

Petite sociologie du vide-greniers

Les chineurs du petit matin, hagards et agressifs, dont la lampe de poche fouille l’intérieur de ta voiture, à la recherche du Cézanne caché ou de l’édition originale de Tintin dont ils pourraient te délester pour une bouchée de pain. Les gens qui ne disent ni bonjour, ni merci, ni merde ; seulement “combien ?” avant de repartir sans un regard. Ceux qui cherchent la cochonnerie à 1 € dont l’acquisition va les débarrasser de leur ferraille (et qui négocient le prix à 99 centimes — en pièces rouges, évidemment). Le type qui soupire en se campant devant ton stand, soupire en attrapant un objet avec le même dégoût que s’il manipulait les excréments de son pire ennemi, soupire en demandant le...

Lire la suite...