mars 2017

mercredi 29 mars 2017

Entre chien et loup

Le soir enveloppe la ville dans un papier de soie. Sous le ciel pastel qui aquarelle la surface du fleuve, une lumière rose égaye le bitume et les crottes de chien. J’ai passé toute la journée à la bibliothèque, bu un verre rapide en terrasse avec mon amie d’enfance. Je me dis que l’air est doux. La première personne qui m’accoste est une jolie trentenaire aux cheveux blonds. Elle chuchote si bas que je dois lui demander de répéter. “Vous n’auriez pas quelques centimes ?” Je suppose que sa dèche est toute récente et son humiliation à vif. Quelques pas plus tard, un monsieur plus âgé m’ouvre la porte du Monoprix. Sans illusion. Il a visiblement compris à mon manteau élimé et ma gueule...

Lire la suite...