décembre 2020

samedi 12 décembre 2020

Mes essentiels

J’aime les bars tapageurs où l’on s’oublie aux petites heures de la nuit. J’aime les cafés tranquilles où de dignes retraités viennent lire le journal dès potron-minet. J’aime les bistrots de quartier où l’on fraternise au comptoir pour évacuer les soucis de la journée. J’aime les zincs populaires où ça gouaille devant le steak-frites. J’aime les estaminets historiques où l’on s’incline devant la patine. J’aime les brèves de comptoir et les retrouvailles, les “qu’est-ce que tu prends ?” et les “c’est ma tournée”. J’aime lire, écrire ou penser des heures durant devant les tasses vides qui s’accumulent, pendant que la pluie brouille la vitrine et épaissit l’air ambiant. J’aime caresser le...

Lire la suite...

jeudi 31 décembre 2020

Journal de quarantaine 1

Le parvis de Saint-Lazare, quelques secondes avant le surgissement du psychopathe qui a fait s’envoler pigeons et passants Hier fut une longue journée ferroviaire pour rentrer chez moi. D’abord un TER jusqu’à Paris et l’inévitable psychopathe hurleur qui veut en découdre avec les passants sur le parvis de Saint-Lazare. Puis, devant la gare du Nord, les questions cons d’une équipe de TF1 en quête de micro-trottoir : ces gens voulaient absolument me faire dire que le Brexit, c’est pas très gentil… “Gentil”, bon sang… J’attends impatiemment le jour où, à force de se mettre à hauteur de son public de badabeus profonds, le niveau de vocabulaire du JT de TF1 aura atteint celui de Pifou, le chien...

Lire la suite...